Navigation Menu
Stade Pierre Mauroy
mars 302019

Finale de la coupe de la Ligue !! : RCSA – EAG : 0-0 (4-2)

 
Ce soir là, le Stade Pierre Mauroy était une Meinau agrandie tant le peuple strasbourgeois a dominé en nombre nos amis bretons ayant fait le déplacement. Si le match fut d’une rare nullité, la séance des tirs aux buts des Alsaciens fut parfaite pour offrir la délivrance et une coupe inespérée en tout début de saison !! Quelle belle saison pour le RCSA et ses fervents supporters dont je fais partie :).
 
Sinon, le stade de Lille est vraiment beau, on sent qu’il est tout jeune (2012) et ses 50000 places sont un plus pour les supporters du LOSC, légèrement à l’extérieur de la ville mais accessible facilement en métro avec quelques bars à proximité, c’est une belle enceinte !
 
More Information»
Valentine à Dubaï
février 142019

Atlantis The Palm !!!!

Ski Dubaï

Les fontaines de Burj Khalifa

Cette année, Valentine est allez à Dubaï pour fêter les amoureux 🙂 !
 
Alors Dubaï, ça reste un concept, une « ville » construite, ou plutôt encore en cours de construction autour d’une autoroute à 2 x 6 voies, ce qui n’empêche en rien les bouchons aux heures de pointe et avec des sorties très mal organisées, on peut sortir et limite faire 10km de détour pour arriver à l’endroit voulu.
 
Une ville propre par contre, où le métro toujours blindé a des wagons mixte ou femme (famille), ce qui est plutôt bien et où les attractions se succèdent tous les 5 km.
 
C’est justement ça le point fort de cette ville, ses attractions, car la ville en elle-même n’est là limite que pour rappeler la démesure du Pays où l’on se trouve.
Ainsi, vous ferez du ski dans des Mall géants (Ski Dubaï dans l’Emirates Mall, un aquarium dans le Dubaï Mall), vous marcherez dans un « centre-ville » propre et bien agencé, vous monterez dans la plus haute tour du monde (Burj Khalifa), vous aurez la mer tout à côté (« La Mer« , et là en hiver, il fait 28°C) et vous aurez accès à des spectacles bien rodés (La Perle) mais aussi à des parcs aquatiques de folie tel Atlantis, qui a vraiment été notre activité préférée de ce séjour d’une petite semaine :).
 
Vous l’aurez compris, ce fut amusant, le programme pas trop chargé pour une fois mais ça reste à faire au moins une fois, même si vous n’y retournerez pas forcément, ou alors avec votre enfant à Atlantis, car entre la plage privée, l’hôtel de fou, les activités aquatiques de tous ages, la possibilité de nager avec les dauphins ou marcher au milieu de requins, il y a de quoi s’occuper !!
More Information»
Japan Trip – Nara
mai 152018

Dernier jour, toujours via un train de Osaka, nous sommes allé une grosse demi-journée à Nara, là c’est simple, c’est la ville des daims, il y en a partout, comme d’habitude, on s’éloigne des allées principales et on se retrouve dans un parc immense, très beau, avec multitude de maisons typiques, point de vue et temples à voir en fonction des chemins empruntés.

Ne manquez pas le Todai-ji et ses statues imposantes si vous ne devez en faire qu’un !

Vous l’aurez compris, ce fut intense, le programme chargé, et encore je n’ai mis que les grandes lignes de visites effectuées, les simple ballades dans de petites ruelles vous menant des fois à des jardins, temples ou même boulangeries typiques où vous finirez avec une cérémonie du thé (macha, faut aimer ^^) venue de nulle part.

Bref, les batteries étaient toujours à plat au retour mais nous avons tout de même kiffé ce voyage tant ce Pays est plaisant, pour les touristes en tout cas.

La vie n’y est pas forcément plus chère comme souvent décrié que chez nous, il faut juste bien se débrouiller et ne pas céder à la tentation d’acheter des bêtises un peu partout, car entre les gashapon, les boutiques à 100 yen, les magasins qui vous intéressent réellement et qui ont toujours des objets rares à des prix intéressants, c’est sans doute là la vraie difficulté 😉 !
More Information»

Durant notre séjour à Osaka, nous en avons profité pour voir Kyoto, ce n’est qu’à 15 minutes de train rapide et les hôtels à Osaka sont bien moins chers.

Kyoto, il y a moult de choses à voir, mais plus espacés et pas forcément aussi facile d’accès que les autres villes. Par exemple, les célèbres pavillons d’or et d’argent sont à l’opposé l’un de l’autre.

Bref, nous avons tout de même choisit de visiter pas mal de chose comme le pavillon d’or justement, à voir mais mine de rien trop touristique, c’est sans doute le lieu où nous nous sommes senti oppressé pour la première fois, tant les chemins sont limités et tous envahi par la population, au final, nous n’y sommes pas restés très longtemps.

Avant lui, nous avions visité Arashiyama, une bambouseraie vraiment impressionnante et non loin de là, nous avions enchainé avec un jardin de mousse, ça aussi c’est plutôt joli.

Nous avons aussi pris notre temps au Fushimi Inari-Taisha, qui est un sanctuaire aux nombre de porte hallucinant mais qui là encore, nécessite de marcher quelques temps avant d’être au calme et de pouvoir profiter, le bas étant blindé de touristes venu faire une photo de la première porte venue…

Il y a plein de choses à voir à Kyoto, nous n’avons bien entendu pas pu en faire le tour complet (je pense notamment au temple Kiyomizu-dera que nous avions prévu de faire mais où le fil de notre périple nous a fait changer d’avis), ni même des autres villes tant leurs superficies et leurs centres d’intérêts sont nombreux, mais c’est la seule où la plupart des lieux visités étaient vraiment surpeuplés, sentiment que nous n’avions pas eu jusque –là, ni même à Tokyo ou Osaka.
More Information»

Une fois les 2 nuits passées, direction Osaka pour les 4 derniers jours, mais pour la première fois, la pluie, et pas une petite pluie, ça ne rigole pas chez eux, nous attendait.

Du coup, on s’adapte, on arrive en fin de matinée, on mange tranquillement dans un bon restaurant (c’est la photo avec les brochettes que l’on doit frire nous-même avec œuf et leur chapelure, une tuerie, en plus pour la petite histoire, c’était le lendemain, enfin pour moi quelques heures après, le maintien du Racing, car oui, n’oublions pas que le Racing s’est maintenu durant ce périple #HS) et on enchaine l’après-midi à visiter l’aquarium de la ville, là encore, quelques photos, mais quand nous on expose des poissons rouges, eux exposent 2 requins baleines, c’est le Japon, c’est différent, ils ont bien aussi un Gundam taille réelle sur une île me direz-vous 😉 (Mais lui je l’ai pas vu).

Le lendemain, nous étions à Kyoto mais j’y reviendrais par la suite pour finir d’abord Osaka.

Osaka est sans doute la « grande » ville qui nous a le plus plu, facilité des transports en commun, faible distance entre les lieux à visiter, quartiers animés le soir, bonne nourriture et Den-Den Town, Akihabara (Tokyo) en plus petit, mais pas moins intéressant.

Le quartier de Dotonbori est animé également le soir et vous y trouverez de bons restaurants et/ou bars.
More Information»

Le lendemain, départ pour Hiroshima pour 2 nuits ! Le plus long trajet de notre périple d’ailleurs, on perd une demi-journée dans la bataille mais pas grave, on arrive fin de matinée, le reste de la journée sera intense mais on a 2 jours au programme donc ça suffira.

Car Hiroshima est pour moi, en tout cas lors d’un premier voyage dans ce Pays, à voir, ne serait-ce que pour l’Histoire.

Au final la ville a été entièrement rebâtie et est vraiment très belle, les mémoriaux ne manquent pas et on sent tout de même qu’elle souffre d’un lourd passé.

Le musée d’Hiroshima, le seul que nous avons fait durant ce périple, est à faire même s’il risque de vous miner un peu le moral sur le coup car les images et articles exposés sont choquants.

Dehors, à côté, on retrouve le dôme de Genbaku comme à l’époque et le parc du mémorial  qui sont bien entendu à voir. Si vous avez le temps, le château de la ville est pas mal et si vous montez tout en haut de ce dernier, vous aurez un assez joli panorama (comme à la mairie de Tokyo ou au Hyatt par exemple).

A noter que le lendemain matin, nous avions eu le temps de faire le tour du magnifique jardin Shukkei-En et le soir, nous avions encore le temps de visiter le quartier des commerces (Hiroshima Downtown), qui intègre 2-3 magasins à « bêtises » (entendez par là figurines, porte-clés, objets insolites liés à l’univers du manga) et autres boutiques plus traditionnelles.

Et le reste de la journée me direz-vous ? Et bah le reste de la journée, nous avions pris le ferry direction Miyajima, une petite île pas très loin où les humains cohabitent avec la nature et quelques daims.

Au programme ici, le sanctuaire Itsukushima-jinja, renommé pour son grand torii (porte) flottant à marée haute. Une fois éloigné de cette zone touristique, on laisse place à une certaine sérénité en se baladant dans le parc Momijidani jusqu’à prendre 2 téléphériques nous emmenant tout en haut, vers le mont Misen pour avoir de beaux points de vue. Personnellement, on a vraiment adoré, cette ile fait partie de nos meilleures souvenirs, car une fois un peu éloigné de la population touristique, comprenez par là qu’il faut un peu marcher pour visiter, le touriste de base ne faisant en général pas les « longues » ballades proposées, nous pouvons admirer la faune et la flore sans bruits, à notre rythme, et cela vaut pour la plupart des sites/zones touristiques cités pour ce périple japonais.
More Information»

Après nos 3 nuits à Tokyo, petit périple d’une journée à Kanazawa avec le Shinkansen (leur TGV du futur, ultra rapide, propre, les sièges toujours dans le sens de circulation et toujours à l’heure,… un peu comme le TGV chez nous, nan je déconne, la SNCF ferait faillite en 3 jours au Japon tellement ils sont à la masse par rapport à la JR) pour sortir un peu des sentiers connus,.

Très jolie petite ville avec un superbe parc/jardin (Kenroku-en), non loin du château de la ville, lui aussi fort intéressant et le quartier des geishas, très typique quoique pas mal touristique où vous aurez l’occasion de manger une glace avec sa feuille d’or, oui oui, une feuille d’or, quand je vous disais qu’ils avaient des concepts originaux ;).

A noter que comme le reste du Pays, on y mange super bien en ayant pris le soin de rechercher avant les adresses à ne pas manquer, un indice, les meilleurs restaurants ont souvent une file d’attente à l’extérieur.
More Information»
 
 
Youpi, le Japon, depuis le temps que j’en avais envie, m’y voici !! Dans la mesure où nos périples lointains vont se freiner quelques année, le temps à notre Bibou de grandir, il fallait faire un dernier trip à 2 de choix et en craquant un peu le budget, quoi de mieux qu’un trip au Japon pour répondre à ces caractéristiques…

Premier point, ici, Tokyo, forcément, on n’a pas que fait dans l’originalité lors de ce voyage et on a commencé par 3.5 jours dans la capitale.

Forcément, vu la taille de la ville, les choses à voir sont nombreuses, entre les parcs (Ueno, etc.), quelques temples, Hatchiko (désolé ce film m’a traumatisé) situé à Shibuya, l’un des carrefours les plus connus du monde pour sa population dense, Akihabara, le quartier pour tous les fans de manga / jeux vidéo & figurines qui se respectent, Kappabashi-dori, la même chose pour les aficionados de vaisselle (Hein chérie ?!),  le quartier des affaires pour un délire « Lost In Translation » au Hyatt (cocktail le + cher de ma vie ;)) mais aussi pour la vue panoramique depuis la mairie (gratuit), on n’a pas le temps de s’ennuyer et les 3-4 jours passent très vite.

A noter que nous aurions aimé fait le musée Ghibli à un moment mais que nous n’avons pas pu, sachez qu’il faut réserver à l’avance, il était complet durant tout notre séjour, ce qui va nous obliger à revenir :).

A noter qu’on a aussi testé un « bar à chouettes, là encore, c’est un concept, vous buvez tranquillement votre bière avec des chouettes que vous pouvez toucher, nourrir, etc., à faire, c’est marrant, il existe d’ailleurs le même délire avec chats et reptiles.

Niveau délire, de toute façon, et ça vaut pour toutes les autres villes qui suivront cet article et où je ne remettrais pas le contenu du paragraphe qui va suivre, les japonais sont balèzes.

Entre les courses de Mario Kart à Osaka, les gashapon (jouet distribués par des machines dans la rue) plus loufoques les uns que les autres et tous les 500m en ville, les cheveux/tenues de certains, rien ne choque et tout est toléré.

A noter qu’ici comme pour le reste du Pays, le métro est vraiment bien foutu, propre et les fréquences de passage importantes, les japonais sont polis, respectueux et même s’ils ne parlent pas tous l’anglais, ils essaieront toujours de vous aider s’ils vous sentent en difficulté.

La plupart des temples et jardins sont payants pour information, mais le prix reste très bas, il faut compter entre 2 et 5€ par lieu, en fonction de sa taille et son attractivité touristique.

A noter que nous avions opté pour un PocketWifi durant ce périple afin d’éviter de perdre du temps à trouver nos lieux de visite, je pense que c’est pour le moment assez impératif, car on gagne un temps fou pour optimiser son itinéraire et surtout, les wifi « ouverts » ne sont pas encore nombreux au Japon.