Navigation Menu
Valentine en Laponie !
février 252020

Hôtel de glace 🙂

On mange bien !!

Enfin !

Un pur plaisir 😀 !

Cette année, Valentine nous offre potentiellement son dernier trip avant le retour en mode « weekend spa » (pour des raisons qui nous regarde ;))…
Il fallait donc taper fort !
Quoique de mieux qu’un retour en Laponie, norvégienne cette fois-ci.
Nous irons donc dans la région d’Alta, avec au programme :

  • Petite visite rapide du centre-ville.
  • De l’inédit avec une nuit dans un hôtel de glace (Sorrisniva), un concept, à ne pas faire toutes les nuits, mais une fois c’est cool. Dans la mesure où il semblerait que nous soyons les seuls à avoir plus ou moins bien dormis (si on oubli le réveil pipi à 4h30 à cause du froid), nous avons pu profiter du petit déjeuner et du sauna rien qu’à 2, étant les derniers debout… à 8h :).A noter que le restaurant est vraiment très bon.
  • Nous avons (enfin) vu des vraies aurores boréales !!! Et ce pendant plus d’une heure, un spectacle saisissant, un peu surréaliste et qui finira par vous geler au bout d’une heure sans bouger, il fait encore + froid à la nuit 😉 .
  •  

  • Pour finir le séjour, nous avons été quelques nuits chez Trasti & Trine, dans leur lodge, des hôtes très bienveillants et qui ont un chenil de 70 chiens, donc une meute d’élite (que vous ne piloterez pas) ayant permis à l’une de leur fille de gagner la « Finnmarck Race », 1200km avec les chiens sur plusieurs jours.
  • Nous avons eu la chance de l’avoir comme guide lors de notre expédition à chiens de traineau, ils proposent des trips de toutes les durées (matinée, soirée, journée, plusieurs jours) et vous laisse tout gérer après explications, vous cherchez vos chiens, vous les câlinez, vous les attachez au traineau, vous être le musher et vous les remettez à leurs niches en revenant, c’est vraiment cool !
    Chez eux, vous êtes perdus au milieu de nulle part, donc à part ça, vous pouvez flâner près de la cheminée, lire des livres, vous reposer ou encore faire des balades à pieds ou en raquettes qui sont à disposition.
    A noter qu’il faut réserver le diner chaque jour si vous voulez y manger mais Trasti est un excellent chef, les plats sont juste excellents (comme les petits déjeuners, inclus eux, au passage).

    Bref, je ne suis jamais vraiment nostalgique ou triste en rentrant de vacances car je surkiffe ma région natale, elle est belle et jolie J, puis toute ma famille, mes amis et la Meinau y sont ;), mais je dois avouer que les pays nordiques me laissent un pincement au cœur à chaque départ, que ce soit ici ou l’Islande, j’aime cette nature encore préservée dans l’ensemble, ces étendues sauvages où l’on croise une habitation tous les 15km, cette particularité de croiser des locaux toujours bienveillants et visiblement heureux pour ceux avec qui j’ai échangé, bref, ce calme dans un monde « compliqué » 🙂 .
    rpt
    More Information»
    Corinthe
    juillet 242019

    Un Bibou à la mer !

    Canal de Corinthe

    Après les vacances islandaises en amoureux, place aux vacances « cool » avec le petit. Nous avons choisi la Grèce, car ce n’est pas si loin que cela en avion, il y fait beau et chaud et nous avions trouvé une villa au compromis qualité/prix imbattable en option.

    En gros, vous ouvrez le portail et vous avez la mer rien que pour vous.

    Au programme du coup, mer, recherches de cailloux pour maman sous l’eau avec les lunettes, restaurants, jeux de société, dessins animés, visite de 2-3 ruines, du canal de Corinthe et vie tranquille dans la villa.

    Il a fait super beau les 10 jours, on ne sortait même pas durant la sieste d’ailleurs et nous nous sommes fait plaisir, de belles vacances à la cool dans notre petite villa perdue dans la pampa où l’hôte s’est montrée très accueillante et de bon conseils, merci aussi à elle de nous avoir attendu jusqu’à près de minuit le jour de notre arrivée (on en choisit pas les horaires des vols :)).

    More Information»

    Où qu’il est le mouton ?! 🙂

    Reynisfjara

    Búðakirkja

    Le drapeau 🙂

    Gullfoss

    Non je ne vais pas me contenter d’un « autre passage » pour l’Islande, on parle de l’Islande là !!!Retour dans ce fabuleux pays en été, quand le soleil ne se couche jamais réellement pour admirer les paysages, qui cette fois-ci ne seront pas couverts de neige :).
    Pour ce deuxième passage (en 2 ans), nous sommes allés plus au nord, plus à l’est mais aussi aux endroits qu’on avait apprécié lors de notre premier périple.
    Que dire ?! C’est toujours aussi beau, aussi sauvage, un peu moins calme que l’hiver aux endroits les plus touristiques mais on ne se marchait tout de même pas dessus.
    Les sources chaudes font toujours du bien, même si là, en hiver, il faut avouer qu’elles apportent encore un plus / à cette période.

    Si on devait comparer les 2 périodes, je ne pourrais pas en donner une meilleure que l’autre, l’hiver à l’avantage du calme, du peu de touristes et d’une ambiance « cocoon-cosy » (oui ça ne veut rien dire) indescriptible quand l’été offre des panoramas encore + impressionnants, des accès aux lieux visités + proches et des routes beaucoup, mais beaucoup plus accessibles même si nous conseillons tout de même la location d’un 4×4 par n’importe quelle saison pour être tranquilles.

    Au niveau de notre programme, je vous ai mis la carte plus bas, chaque couleur représentant les activités d’une journée à 2-3 exceptions près, le Blue Lagoon ayant été fait le soir du 1er jour quant la dernière journée a été axée sur la visite de la capitale, les points gris sont les choses que nous n’aurons finalement pas eu le temps de voir.

    Mes coups de cœur de cette période sont Gulfoss, vraiment impressionnante en cette période, Seljalandsfoss qui reste magnifique mais aussi Svartifoss qui après une petite randonnée vaut le détour. Oui ce sont toutes des cascades et alors ?! Après, Þingvellir reste une valeur sûre comme un peu tout dans ce Pays, rien que la route est majoritairement un dépaysement continu (quand vous n’êtes pas entouré de mousse ;)) où on se prend à faire des arrêts toutes les 10 minutes pour photographier des paysages de dingue, des maisons isolées enfui dans la montagne, dire « Salut » à des chevaux, vaches et autres moutons qui squattent en liberté, bref, l’Islande, c’est le kiff.

    Espérons que l’ile reste sauvage, si les constructions ont le vent en pompe dans les principales villes, elles restent encore quasi inexistantes dans la majorité du Pays, pourvu que ça dure !!
     

    Carte (dispo + grand en galerie)

    More Information»
    Corsica – Le retour
    avril 142019

    Farniente de mise 🙂

    Couché de soleil

    Flore locale 😉

    Retour en Corse quelques années plus tard, près d’Ajaccio cette fois-ci, avec le même couple d’amis et notre petit, du coup plus de visites comme la dernière fois si ce n’est de courts déplacements mais farniente à Gogo à base de piscine chauffée (on y rentre vraiment facilement malgré la période), d’activités à la mer et même de sauts dans cette dernière pour les plus courageux.

    La Corse, c’est toujours aussi joli, une espèce de regroupement miniature de montagnes et mer sur une petite île. Et la villa que nous avions était juste exceptionnelle, tant l’intérieur, que l’extérieur et le cadre, nous disposions de notre propre crique pour aller à l’eau.
    On en a aussi profité pour fêter l’anniversaire de ma moitié durant ce périple, éveil rallongé pour le petit ce soir-là :).

    Nous avons eu énormément de chance avec le temps vu qu’il a fait plein soleil et autour des 30°C durant notre semaine, pour un mois d’avril, même là-bas, c’est pas courant. Il pleuvait encore toute la semaine précédente et 10 degré de moins, donc merci Mme Soleil :D.
    More Information»
    Stade Pierre Mauroy
    mars 302019

    Finale de la coupe de la Ligue !! : RCSA – EAG : 0-0 (4-2)

     
    Ce soir là, le Stade Pierre Mauroy était une Meinau agrandie tant le peuple strasbourgeois a dominé en nombre nos amis bretons ayant fait le déplacement. Si le match fut d’une rare nullité, la séance des tirs aux buts des Alsaciens fut parfaite pour offrir la délivrance et une coupe inespérée en tout début de saison !! Quelle belle saison pour le RCSA et ses fervents supporters dont je fais partie :).
     
    Sinon, le stade de Lille est vraiment beau, on sent qu’il est tout jeune (2012) et ses 50000 places sont un plus pour les supporters du LOSC, légèrement à l’extérieur de la ville mais accessible facilement en métro avec quelques bars à proximité, c’est une belle enceinte !
     
    More Information»
    Valentine à Dubaï
    février 142019

    Atlantis The Palm !!!!

    Ski Dubaï

    Les fontaines de Burj Khalifa

    Cette année, Valentine est allez à Dubaï pour fêter les amoureux 🙂 !
     
    Alors Dubaï, ça reste un concept, une « ville » construite, ou plutôt encore en cours de construction autour d’une autoroute à 2 x 6 voies, ce qui n’empêche en rien les bouchons aux heures de pointe et avec des sorties très mal organisées, on peut sortir et limite faire 10km de détour pour arriver à l’endroit voulu.
     
    Une ville propre par contre, où le métro toujours blindé a des wagons mixte ou femme (famille), ce qui est plutôt bien et où les attractions se succèdent tous les 5 km.
     
    C’est justement ça le point fort de cette ville, ses attractions, car la ville en elle-même n’est là limite que pour rappeler la démesure du Pays où l’on se trouve.
    Ainsi, vous ferez du ski dans des Mall géants (Ski Dubaï dans l’Emirates Mall, un aquarium dans le Dubaï Mall), vous marcherez dans un « centre-ville » propre et bien agencé, vous monterez dans la plus haute tour du monde (Burj Khalifa), vous aurez la mer tout à côté (« La Mer« , et là en hiver, il fait 28°C) et vous aurez accès à des spectacles bien rodés (La Perle) mais aussi à des parcs aquatiques de folie tel Atlantis, qui a vraiment été notre activité préférée de ce séjour d’une petite semaine :).
     
    Vous l’aurez compris, ce fut amusant, le programme pas trop chargé pour une fois mais ça reste à faire au moins une fois, même si vous n’y retournerez pas forcément, ou alors avec votre enfant à Atlantis, car entre la plage privée, l’hôtel de fou, les activités aquatiques de tous ages, la possibilité de nager avec les dauphins ou marcher au milieu de requins, il y a de quoi s’occuper !!
    More Information»
    Japan Trip – Nara
    mai 152018

    Dernier jour, toujours via un train de Osaka, nous sommes allé une grosse demi-journée à Nara, là c’est simple, c’est la ville des daims, il y en a partout, comme d’habitude, on s’éloigne des allées principales et on se retrouve dans un parc immense, très beau, avec multitude de maisons typiques, point de vue et temples à voir en fonction des chemins empruntés.

    Ne manquez pas le Todai-ji et ses statues imposantes si vous ne devez en faire qu’un !

    Vous l’aurez compris, ce fut intense, le programme chargé, et encore je n’ai mis que les grandes lignes de visites effectuées, les simple ballades dans de petites ruelles vous menant des fois à des jardins, temples ou même boulangeries typiques où vous finirez avec une cérémonie du thé (macha, faut aimer ^^) venue de nulle part.

    Bref, les batteries étaient toujours à plat au retour mais nous avons tout de même kiffé ce voyage tant ce Pays est plaisant, pour les touristes en tout cas.

    La vie n’y est pas forcément plus chère comme souvent décrié que chez nous, il faut juste bien se débrouiller et ne pas céder à la tentation d’acheter des bêtises un peu partout, car entre les gashapon, les boutiques à 100 yen, les magasins qui vous intéressent réellement et qui ont toujours des objets rares à des prix intéressants, c’est sans doute là la vraie difficulté 😉 !
    More Information»

    Durant notre séjour à Osaka, nous en avons profité pour voir Kyoto, ce n’est qu’à 15 minutes de train rapide et les hôtels à Osaka sont bien moins chers.

    Kyoto, il y a moult de choses à voir, mais plus espacés et pas forcément aussi facile d’accès que les autres villes. Par exemple, les célèbres pavillons d’or et d’argent sont à l’opposé l’un de l’autre.

    Bref, nous avons tout de même choisit de visiter pas mal de chose comme le pavillon d’or justement, à voir mais mine de rien trop touristique, c’est sans doute le lieu où nous nous sommes senti oppressé pour la première fois, tant les chemins sont limités et tous envahi par la population, au final, nous n’y sommes pas restés très longtemps.

    Avant lui, nous avions visité Arashiyama, une bambouseraie vraiment impressionnante et non loin de là, nous avions enchainé avec un jardin de mousse, ça aussi c’est plutôt joli.

    Nous avons aussi pris notre temps au Fushimi Inari-Taisha, qui est un sanctuaire aux nombre de porte hallucinant mais qui là encore, nécessite de marcher quelques temps avant d’être au calme et de pouvoir profiter, le bas étant blindé de touristes venu faire une photo de la première porte venue…

    Il y a plein de choses à voir à Kyoto, nous n’avons bien entendu pas pu en faire le tour complet (je pense notamment au temple Kiyomizu-dera que nous avions prévu de faire mais où le fil de notre périple nous a fait changer d’avis), ni même des autres villes tant leurs superficies et leurs centres d’intérêts sont nombreux, mais c’est la seule où la plupart des lieux visités étaient vraiment surpeuplés, sentiment que nous n’avions pas eu jusque –là, ni même à Tokyo ou Osaka.
    More Information»

    Une fois les 2 nuits passées, direction Osaka pour les 4 derniers jours, mais pour la première fois, la pluie, et pas une petite pluie, ça ne rigole pas chez eux, nous attendait.

    Du coup, on s’adapte, on arrive en fin de matinée, on mange tranquillement dans un bon restaurant (c’est la photo avec les brochettes que l’on doit frire nous-même avec œuf et leur chapelure, une tuerie, en plus pour la petite histoire, c’était le lendemain, enfin pour moi quelques heures après, le maintien du Racing, car oui, n’oublions pas que le Racing s’est maintenu durant ce périple #HS) et on enchaine l’après-midi à visiter l’aquarium de la ville, là encore, quelques photos, mais quand nous on expose des poissons rouges, eux exposent 2 requins baleines, c’est le Japon, c’est différent, ils ont bien aussi un Gundam taille réelle sur une île me direz-vous 😉 (Mais lui je l’ai pas vu).

    Le lendemain, nous étions à Kyoto mais j’y reviendrais par la suite pour finir d’abord Osaka.

    Osaka est sans doute la « grande » ville qui nous a le plus plu, facilité des transports en commun, faible distance entre les lieux à visiter, quartiers animés le soir, bonne nourriture et Den-Den Town, Akihabara (Tokyo) en plus petit, mais pas moins intéressant.

    Le quartier de Dotonbori est animé également le soir et vous y trouverez de bons restaurants et/ou bars.
    More Information»

    Le lendemain, départ pour Hiroshima pour 2 nuits ! Le plus long trajet de notre périple d’ailleurs, on perd une demi-journée dans la bataille mais pas grave, on arrive fin de matinée, le reste de la journée sera intense mais on a 2 jours au programme donc ça suffira.

    Car Hiroshima est pour moi, en tout cas lors d’un premier voyage dans ce Pays, à voir, ne serait-ce que pour l’Histoire.

    Au final la ville a été entièrement rebâtie et est vraiment très belle, les mémoriaux ne manquent pas et on sent tout de même qu’elle souffre d’un lourd passé.

    Le musée d’Hiroshima, le seul que nous avons fait durant ce périple, est à faire même s’il risque de vous miner un peu le moral sur le coup car les images et articles exposés sont choquants.

    Dehors, à côté, on retrouve le dôme de Genbaku comme à l’époque et le parc du mémorial  qui sont bien entendu à voir. Si vous avez le temps, le château de la ville est pas mal et si vous montez tout en haut de ce dernier, vous aurez un assez joli panorama (comme à la mairie de Tokyo ou au Hyatt par exemple).

    A noter que le lendemain matin, nous avions eu le temps de faire le tour du magnifique jardin Shukkei-En et le soir, nous avions encore le temps de visiter le quartier des commerces (Hiroshima Downtown), qui intègre 2-3 magasins à « bêtises » (entendez par là figurines, porte-clés, objets insolites liés à l’univers du manga) et autres boutiques plus traditionnelles.

    Et le reste de la journée me direz-vous ? Et bah le reste de la journée, nous avions pris le ferry direction Miyajima, une petite île pas très loin où les humains cohabitent avec la nature et quelques daims.

    Au programme ici, le sanctuaire Itsukushima-jinja, renommé pour son grand torii (porte) flottant à marée haute. Une fois éloigné de cette zone touristique, on laisse place à une certaine sérénité en se baladant dans le parc Momijidani jusqu’à prendre 2 téléphériques nous emmenant tout en haut, vers le mont Misen pour avoir de beaux points de vue. Personnellement, on a vraiment adoré, cette ile fait partie de nos meilleures souvenirs, car une fois un peu éloigné de la population touristique, comprenez par là qu’il faut un peu marcher pour visiter, le touriste de base ne faisant en général pas les « longues » ballades proposées, nous pouvons admirer la faune et la flore sans bruits, à notre rythme, et cela vaut pour la plupart des sites/zones touristiques cités pour ce périple japonais.