Navigation Menu
Japan Trip – Tokyo

Japan Trip – Tokyo

  • Author: Chriss
  • Date Posted: Mai 7, 2018
  • Category:
  • Address: Tokyo
 
 
Youpi, le Japon, depuis le temps que j’en avais envie, m’y voici !! Dans la mesure où nos périples lointains vont se freiner quelques année, le temps à notre Bibou de grandir, il fallait faire un dernier trip à 2 de choix et en craquant un peu le budget, quoi de mieux qu’un trip au Japon pour répondre à ces caractéristiques…

Premier point, ici, Tokyo, forcément, on n’a pas que fait dans l’originalité lors de ce voyage et on a commencé par 3.5 jours dans la capitale.

Forcément, vu la taille de la ville, les choses à voir sont nombreuses, entre les parcs (Ueno, etc.), quelques temples, Hatchiko (désolé ce film m’a traumatisé) situé à Shibuya, l’un des carrefours les plus connus du monde pour sa population dense, Akihabara, le quartier pour tous les fans de manga / jeux vidéo & figurines qui se respectent, Kappabashi-dori, la même chose pour les aficionados de vaisselle (Hein chérie ?!),  le quartier des affaires pour un délire « Lost In Translation » au Hyatt (cocktail le + cher de ma vie ;)) mais aussi pour la vue panoramique depuis la mairie (gratuit), on n’a pas le temps de s’ennuyer et les 3-4 jours passent très vite.

A noter que nous aurions aimé fait le musée Ghibli à un moment mais que nous n’avons pas pu, sachez qu’il faut réserver à l’avance, il était complet durant tout notre séjour, ce qui va nous obliger à revenir :).

A noter qu’on a aussi testé un « bar à chouettes, là encore, c’est un concept, vous buvez tranquillement votre bière avec des chouettes que vous pouvez toucher, nourrir, etc., à faire, c’est marrant, il existe d’ailleurs le même délire avec chats et reptiles.

Niveau délire, de toute façon, et ça vaut pour toutes les autres villes qui suivront cet article et où je ne remettrais pas le contenu du paragraphe qui va suivre, les japonais sont balèzes.

Entre les courses de Mario Kart à Osaka, les gashapon (jouet distribués par des machines dans la rue) plus loufoques les uns que les autres et tous les 500m en ville, les cheveux/tenues de certains, rien ne choque et tout est toléré.

A noter qu’ici comme pour le reste du Pays, le métro est vraiment bien foutu, propre et les fréquences de passage importantes, les japonais sont polis, respectueux et même s’ils ne parlent pas tous l’anglais, ils essaieront toujours de vous aider s’ils vous sentent en difficulté.

La plupart des temples et jardins sont payants pour information, mais le prix reste très bas, il faut compter entre 2 et 5€ par lieu, en fonction de sa taille et son attractivité touristique.

A noter que nous avions opté pour un PocketWifi durant ce périple afin d’éviter de perdre du temps à trouver nos lieux de visite, je pense que c’est pour le moment assez impératif, car on gagne un temps fou pour optimiser son itinéraire et surtout, les wifi « ouverts » ne sont pas encore nombreux au Japon.
 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *